Slide Left Slide Right

Le projet

Le Festival de musique du monde Esperanzah!, et le Festival culturel Fesdig au Burkina Faso, s’associent dans un projet commun de création d’une radio lors du Fesdig !

 

Chaque année, Esperanzah! organise sa propre radio éphémère. Son équipe serait très heureuse de partager son éxpérience et son savoir-faire avec le Fesdig car une radio serait un formidable outil de communication et d’information pour la région, elle permettrait de toucher directement les populations dans leurs réalités et leurs nécessités.

QUEL EST LE BUT DE LA RADIO ?

 

La radio permettra d’informer les populations à propos de la culture locale, de transmettre des informations communales… Mais aussi de faire de la sensibilisation sur des thèmes essentiels comme l’excision, les MST, les mariages forcés, etc. qui sont malheureusement toujours d’actualité. Les émissions réalisées seront également diffusées en langues traditionnelles. Le média « radio » est l’un des plus efficace dans cette région qui connaît encore d’un taux d’analphabétisme de 80 %.

 

Logo_BIJDans ce projet nous sommes aussi soutenus par le Bureau International Jeunesse (BIJ - http://www.lebij.be). Le BIJ est un service de la Fédération Wallonie-Bruxelles mis en place pour gérer différents programmes internationaux d’éducation non formelle destinés aux jeunes de Wallonie et de Bruxelles qui n’ont pas peur de bouger, seul ou en groupe !



ENSEMBLE, CRÉONS UNE RADIO COMMUNAUTAIRE !

 L'actu de Radio Fesdig

Notre voyage en images … !

Publié le 14 mars 2014
IMG_8004

La folle soirée du samedi au Fesdig!

Publié le 9 mars 2014
IMG_9534

La soirée du samedi au Fesdig est traditionnellement le moment fort du festival. Après le superbe spectacle de feu proposé par l’équipe de Radio Fesdig, mêlant une mâitrise technique impressionnante à la musique et la danse traditionnelle avec une pointe d’humour qui a fait vibrer le public local, la soirée s’est poursuivie par les concerts de l’envoûtante Mai Lingani et du showman Jah Verity, le chanteur de reggae burkinabé résolument engagé. Une soirée inoubliable !

Toute l'actu de Radio Fesdig

 L'équipe

Artiste à Esperanzah!

Claudia Franco, je suis origine de Padova, un ville ou nord d'Italie. Je suis venue vivre à Bruxelles afin d'obtenir mon diplôme à l’école supérieure

Elo

Bénévole ONG à Esperanzah!

Elodie Hance, je suis originaire de Gaume, j 'ai fait mes études artistique à Liège. Je suis du coup artiste peintre, styliste, grimeuse et touche

Anne

Responsable du village des enfants à Esperanzah!

Anne Nigot, je suis originaire de Hamois, petit village du Namurois, à 8 km de Ciney.

Je suis depuis toujours passionnée de nature et de nature

Steven

Coordinateur montage à Esperanzah!

Steven Konkel, Bruxelles, mon poste au Fesdig sera soutien logistique

Au quotidien, je travaille pour la CTB, agence belge de coopération au développement.

"Si le

Max

Bénévole accueil artistes Esperazanh!

Maxime Reumaux, Lille, France, Professeur des arts du cirque et artiste.

Je travaille comme animateur cirque avec Imagine asbl et comme éducateur à la ville de

Marie-Saïda

Assistante et grimeuse au village des enfants Esperanzah!

Marie-Saïda Oulhaj, artiste, créatrice et jongleuse de feu.

Au Fesdig j'aiderai à la construction de la radio ainsi qu'à l'animation de divers ateliers auprès des enfants

Fred

Coordinateur de la Place aux Possibles d'Esperanzah!

Frédéric Cools
Liégeois.

A Esperanzah, je coordonne depuis déjà quelques années ce qui se trafique dans la "Place aux Possibles", vivier d'initiatives locales, engagées, citoyennes et

JM

Animateur radio Esperanzah!

Jean Marc Peig, à Radio Fesdig, je m'occuperai principalement de l'animation radio, mais je mettrai la main à la pâte pour un tas d'autres trucs

Violaine

Animatrice à Radio Esperanzah!

Violaine Weissmann, Animatrice Radio-relai belge pour radio Fesdig.
Violaine Weissmann anime depuis 2008 le Jardin Publik sur Radio Panik, émission dédiée à la vie culturelle bruxelloise

CQE

Présentatrice Cinéma Esperanzah!,

Carolina Quintero, d'origine colombienne, je suis namuroise d'adoption.

Après avoir travaillé pendant près de 5 ans, en tant que chargée de communication et d'organisation

JB

Responsable Cinéma Esperanzah!

Jean-Baptiste Doumont
Bruxelles

Je suis réalisateur et j'aime me lancer dans des projets qui combinent différentes disciplines. Comme je travaille dans l'audiovisuel, je me suis

Seb

Programmateur des artistes de rue à Esperanzah!

Sébastien Goderniaux, 31 ans. Je suis éducateur spécialisé en apprentissage circassien et théâtral.

Je suis également artiste de cirque et de théâtre forain. La musique

Oli

Responsable vidéos à Esperanzah!

Olivier Evrard
Namur

Comme à Esperanzah!, je suis pour Radio Fesdig responsable vidéo & photos.

Economiste davantage passionné par les images et les mots que par les chiffres,

Kiki

Animatrice à Radio Esperanzah!

"Kiki" Rousseau, Bruxelles, Co-cordinatrice bénévole & solidairement polyvalente sur le projet Radio FESDIG
Kiki a d'abord travaillé pendant 6 années dans la Communication et les Relations

Soutenir le projet

Afin de mener à bien ce projet, nous avons besoin de fonds. Pour cela nous organisons différentes activités: Un marché de Noël (décembre 2013), un micro festival Fesdig (le samedi 8 février 2014 à Bruxelles) et nous avons aussi lancé un appel aux « contributeurs » via une plateforme de crowdfunding.



A QUOI SERVIRONT LES FONDS ?



MaterielRadioFesdigAcheter du nouveau matériel nécessaire à la radio éphémère (générateur, construction d’une antenne, câbles et micros, etc.).

Développer la radio et accompagner le projet durant les 12 premiers mois de son existence afin que la population se l’approprie totalement et puisse le gérer en toute autonomie.

L’argent servira également à rémunérer des dizaines d’artisans locaux qui construiront le bâtiment qui accueillera la radio permanente.






LE CROWDFUNDING:



Video_imageUn appel aux dons a aussi été lancé via la nouvelle plateforme de Crowfunding IdentityCoop.

Sur cette plateforme, chacun peut donner un coup de pouce au projet en devenant contributeur et, selon la somme offerte vous recevrez une contre-partie.

Pour plus d’informations, rendez-vous sur le site d’Identity Coop: www.identitycoop.be





En contribuant à ce projet, vous n’aidez pas uniquement quelques personnes mais des milliers d’habitants qui vont pouvoir communiquer entre eux, s’informer et diffuser, tout en respectant leur authenticité culturelle et leur identité.«  »-L’équipe



MICRO FESTIVAL FESDIG:



Samedi 8 février 2014 Micro_Fesdig« Au Quai » à Bruxelles.

Ce festival réunira une dizaine de groupes qui y participent bénévolement dont La Clinik du Dr Poembak avec les Kraken en invités,  Jagan (Reggae dancehall), Barlos Swing (musique manouche) et bien d’autres !

Plus d’information sur notre page Facebook: https://www.facebook.com/events/515631785211270/?fref=ts

Presse

Ci-dessous vous trouverez les différentes interviews de membres de l’équipe qui parlent de notre projet!

Janvier 2014

Seb_CanalCNotre cher Seb était sur CanalC pour parler du projet radio Fesdig ainsi que de notre crowdfunding!

L’invité: Sebastien Goderniaux

Le crowdfunding, ce système de financement participatif, se répand en Wallonie. Une nouvelle plate-forme vient d’être créée à Namur.

Parmi les premiers projets faisant appel à Identity Coop, on retrouve l’équipe du festival Esperanzah! qui espère collecter 9.000 euros pour financer une radio communautaire au Burkina Faso, pour en parler ce soir, Sebastien Goderniaux. http://www.canalc.be/linvite-sebastien-goderniaux/ 

 

 

Février 2014

utopia

JB et Carolina étaient dans l’émission Utopia (La Première).

Si vous voulez écouter le podcast c’est par ici: http://www.rtbf.be/radio/player/lapremiere?id=1895919&e=
Utopia: C’est ici et maintenant que se crée le monde de demain. Partout, sur la planète, des citoyens se mobilisent et créent de nouveaux réseaux de solidarité. Partout, sur la planète, des chercheurs travaillent dans les labos et imaginent notre futur commun. Partout, tout autour de nous, des humains décident d’explorer le champ des possibles. Cette émission est pour eux, pour nous, cette émission existe pour créer du lien, cette émission existera aussi grâce à vous qui nous direz comment, ensemble, nous pouvons construire un monde meilleur… Du lundi au vendredi 15h/16h – Tout ce qui bouge positivement sur notre planète -www.lapremière.be

Le Fesdig

LogofesdigLe Festival Dilembu au Gulmu, en abrégé FESDIG, est un festival en milieu rural qui se déroule chaque année depuis 2004 à Tiantiaka, un village de la commune rurale de Tibga, à 27 kilomètres de Fada N ́Gourma et 220 kilomètres de Ouagadougou, dans la région de l’Est du Burkina Faso appelée Gulmu.

 

Le principe du FESDIG est de revaloriser la pratique traditionnelle « Dilembu », jadis fête des récoltes des gourmantchés, l’ethnie majoritaire de la région. « Dilembu», en langue gourmantché signifie « goûter le nouveau mil ».

 

Le FESDIG a pour but de :

  • Valoriser la fête traditionnelle du Dilembu comme tremplin pour des initiatives culturelles, artistiques et socio-économiques capables de freiner l’exode rural.
  • Offrir une occasion d’expression et de partage d’expériences entre agro-pasteurs, artistes et artisans du Gulmu et ceux d’ailleurs.
  • Soutenir l’amélioration des technologies locales de production agro-pastorale.

 

Ce festival se veut le fondement d’un développement local et durable par le biais de la promotion du patrimoine artistique, culturel, touristique et agropastoral du Gulmu.

 

Les populations de Tiantiaka et des environs y sont très investies et bénéficient directement de ces retombées. Le FESDIG a fortement contribué à l ́amélioration des conditions de vie des populations locales par la réalisation d ́un forage et l ́installation d ́un groupe électrogène, a enclenché de nombreux développements économiques, sociaux, culturels et agropastoraux et a renforcé les capacités d’actions des artistes de la région.

Aujourd’hui son impact est indéniable et l’ampleur qu’il prend dans les trop rares évènements culturels de la région du Gulmu est manifeste. L’envergure du festival est aujourd’hui régionale, nationale et internationale, dans le sens où il mobilise chaque année, en quatre jours, entre 15 000 et 20 000 festivaliers venu du Gulmu, du Burkina Faso, d’Afrique et d’Europe.



OLYMPUS DIGITAL CAMERAMasque de ThionPercussionsDanseurDavid SoloHarouna ThiombianoRas Madi 2012MalbaContretemps et marées

Le Burkina Faso

Ouagadougou, capitale de l’artisanat africain

 

Grâce à sa considérable diversité ethnique, le Burkina Faso crée un artisanat varié et de grande qualité réputé bien au-delà de ses frontières. Sculptures de bois, bronzes, batiks, bogolans et autres bijoux d’argent sont les oeuvres de forgerons, tisserands et orfèvres des quatre coins du pays. Ouagadougou est devenue depuis quelques décennies la capitale de l’artisanat africain, avec le Salon interna­tional de l’artisanat (SIAO) qui y rassemble des milliers d’artisans du monde tous les deux ans.

Une destination authentique

 

Ici, pas de palaces pour touristes ou de clubs de vacances, le Burkina Faso est réservé aux voyageurs du monde en quête d’humanité et d’authenticité. Riche des traditions ancestrales qui font de l’Afrique un continent fascinant, la société burkinabée est modérément touchée par l’occidentalisation. Une occasion parfaite pour en apercevoir une autre vision.

En route pour l’aventure

 

Le Burkina Faso n’est pas une destination pour le tourisme de masse… Si les infrastructures sont globalement bien développées, le voyage se fera beaucoup sur pistes, dans un confort tout relatif. Certains hébergements offrent un grand standing mais la majorité propose un confort basique. 4×4 ou taxi-brousse, balades à pied, en bateau ou en dromadaire, il s’agit d’un voyage dynamique. À chacun de trouver son rythme et de ménager du temps pour quelques siestes à l’ombre des manguiers. Le voyage au Burkina est une aventure continue, faite d’événements inattendus et de rencontres fortuites qui garantissent un lot de souvenirs impérissables.

pic_burkina

Pays hospitalier par excellence

 

S’il n’y avait qu’un mot pour le qualifier, l’hospitalité suffirait pour décrire le Burkina Faso. A peine est-on entré dans quelque lieu, voilà que fuse le « Bonne arrivée ! » plein d’enthousiasme et de chaleur. L’accueil est capital pour les Burkinabés qui souhaitent avant tout le bien-être des étrangers ayant fait l’honneur de visiter leurs terres. Dans ce petit pays, la porte est toujours ouverte. Il nous semble même que plus le foyer est modeste, plus la porte est ouverte

Des scènes de vie folklorique

 

Un vendeur de pintades dont la Mobylette est bardée de dizaines de volailles vivantes telle une armure de plumes, le toit d’un taxi-brousse sur lequel trône au sommet d’un méli-mélo de sacs de farine, de vélos ou de cartons, un troupeau de chèvres les poils au vent, l’âne tirant sa charrette de bois qui a élu le milieu de la route pour faire sa pause… Voici quelques détails qui font le folklore du Faso, une atmosphère insolite en dehors du temps dans laquelle tout ou presque est permis, sauf le stress !*

*Le Petit Futé Burkina Faso, 2014-2015 – 6ème édition

Esperanzah !

Esperanzah! s’engage à développer sa démarche culturelle en Communauté française ainsi qu’à l’échelle internationale, à soutenir la multiplicité des formes artistiques, et à inscrire ses activités dans une démarche interculturelle.

 

Par ses activités culturelles, Esperanzah! veut montrer que le monde est une grande mosaïque faite d’hommes et de femmes, d’enfants, qui ne souhaitent qu’une seule chose : vivre dans la dignité et le respect de l’autre !

 

Réunir des milliers de personnes différentes pour que la fête soit belle, qu’elle soit accessible à tous, pour que le monde change et qu’ensemble, nos combats aboutissent.

Contact





Contactez-nous !

Carolina Quintero - carolina@esperanzah.be

 

Sophie Cox - presse@esperanzah.be


Send us a message